FANDOM


Le double aux Jeux de la première olympiade est bien évidemment la première apparition de cette épreuve de tennis aux Jeux Olympiques. La compétition s’est déroulée entre les 8 et 11 avril 1896[1] à Athènes (Grèce). Seules des épreuves masculines sont disputées lors de ces premiers Jeux, il n’y a donc que le double hommes.

Tennis
J.O. 1896
***
Double
Simple

6 paires soit 12 joueurs[2] ont participé.

1. John Pius Boland (Royaume-Uni) et Friedrich Traun (Allemagne)
2. Dimitrios Kasdaglis (Grèce)[3] et Dimitrios Pétrokokinos (Grèce)
3.[4] Edwin Flack (Australie) et George S. Robertson (Royaume-Uni)
Éliminés au premier tour :
-[4] Aristidhis Akratopoulos (Grèce) et Constantinos Akratopoulos (Grèce) ;
- Frank Marshall (Royaume-Uni) et George Marshall (Royaume-Uni)[2] ;
- Constantinos Paspatis (Grèce) et Évangélos Rallis (Grèce).


  1. Entre les 27 et 30 mars 1896 dans le calendrier julien en usage à l’époque en Grèce. Le rapport officiel des Jeux de la première olympiade parle de tennis les 27, 28 et 30 mars avec du double les 27 et 30 mais sans que l’on sache s’il s’agit de matchs de simple ou de double pour le 28.
  2. 2,0 et 2,1 L’International Society of Olympic Historians ne donne que cinq paires, ainsi Frank Marshall et George Marshall, participants selon la Fédération internationale de tennis, n’auraient peut-être pas participé.
  3. Le Mouvement olympique considère la paire comme équipe nationalement mixte. Dimitrios Kasdaglis, habitant dans la communauté grecque d’Égypte et probablement citoyen britannique, pourrait n’avoir pas été noté Grec à son inscription. Il est toutefois considéré comme « Hellène » dans le rapport officiel et la Fédération internationale de tennis et le Comité olympique hellénique notent la paire comme entièrement grecque.
  4. 4,0 et 4,1 La Fédération internationale de tennis considère la paire Aristidhis Akratopoulos-Constantinos Akratopoulos éliminée en demi-finale et non au premier tour et leur attribue une troisième place ex æquo avec la paire Edwin Flack-George S. Robertson au contraire du Mouvement olympique qui classe cette dernière paire seule troisième.